SAP Innojam Paris 2014 : porte ouverte à l’innovation

En tant qu’étudiant CESi Enteprises, j’ai participé au SAP Innojam les 9 et 10 avril 2014 à Paris, dans les murs de l’INSEEC. Voici un retour personnel sur cette expérience.

L’Innojam

Avec l’University Alliances,  SAP se rapproche des étudiants afin de faire connaitre ses produits et technologies. Plusieurs Innojam on déjà été effectués, dont un en mars 2014 à l’occasion du CeBIT en Allemagne. Les étudiants avaient alors codé 30 heures d’affilée avec des technologies SAP.

Ces deux jours, que je qualifierais plus comme un séminaire que comme une formation sont gratuits. Nous sommes immergés entre l’innovation, les concepts et les produits SAP, le tout dans une très bonne ambiance.

SAP nous explique implicitement que nous sommes un investissement. L’étude des produits SAP se fait réellement, il ne s’agit pas d’une démonstration basique à coup de diapos sorties du service communication. Les étudiants sont les futurs acteurs de demain, SAP l’a compris et s’assure qu’ils connaissent bien les produits.

Nous sommes face à des membres réels de l’entreprise, des ingénieurs systèmes qui connaissent les produits, des commerciaux qui nous aident à concevoir nos solutions. Ce sont nos coachs.

Des équipes sont constituées parmi les étudiants et nous sommes rapidement en compétition. Comment pourraient-ils nous motiver plus ?

Déroulement – premier jour

Les équipes sont confrontées aux « business cases », il s’agit d’hypothèses très floues sur des problématiques encore inconnues. Le choix d’un business case par équipe se fait dès le début. Nous pouvons nous mettre au travail.

stickyDesign Thinking

SAP nous présente un concept utilisé en interne. Le Design Thinking. Il s’agit à partir d’un besoin mal défini de cibler le réel besoin rapidement et pertinemment. Le Design Thinking est très visuel et fait appel aux deux hémisphères de notre cerveau. Les couleurs et les post-it sont au rendez-vous.

design thinking 2Oubliez les notions de MOA, de MOE, et de démarche projet. Le Design Thinking met en relation le client et le prestataire à un autre niveau. Tout commence avec un énorme brainstorming après une enquête de terrain auprès des utilisateurs réels. Les acteurs se réunissent et partagent toutes leurs idées sur des murs à coups de post-it. Toutes les idées sont bonnes, elles ne sont pas jugées.

Afin de respecter une certaine objectivité, les acteurs du projet créent un ou plusieurs personas. Le persona est l’utilisateur type du produit, il est basé sur les témoignages des utilisateurs réels. Le but étant de se mettre dans la peau du persona, afin d’éviter une subjectivité du chef de projet ou des développeurs pensant tout connaitre des besoins utilisateurs. L’empathie générée est nécessaire au bon ciblage du besoin.

De ce brainstorming naît une idée maître. Il peut en découler un prototype qui sera présenté au client.

Toutes les étapes peuvent être reprises, la force du Design Thinking est qu’il est possible à tout moment de revenir en arrière. Les étapes sont rapides et s’enchaînent naturellement. Les acteurs du projet sont tous concernés et certains clivages (hiérarchiques par exemple) sont cassés par l’étape du brainstorming.

design thinking

Au terme d’une journée de Design Thinking, et à l’aide des coachs, chaque équipe a dégagé une problématique précise. Une première soutenance de 4 minutes se fait devant les autres équipes. Il faut convaincre !

L’empreinte des produits SAP n’est pas encore présente, nous n’avons vu ici que les concepts. Deux produits nous sont alors présentés : SAP Hana et SAP Lumira.

Nous entrons là dans le moment crucial de l’Innojam, celui qui m’a personnellement fait comprendre le but final de l’événement. Les équipes doivent utiliser au moins un des deux produits afin de répondre au besoin précédemment exprimé. Ce travail doit se faire en quelques heures.

SAP Hana

SAP HANA

SAP Hana est un système de gestion de base de données. Il est présenté comme un système de très haute disponibilité sur des quantités de données très conséquentes. Techniquement, tout est stocké en RAM et le schéma de stockage traditionnel lignes/colonnes est inversé.

database tableLa structure est stockée en lignes et les données en colonnes. L’écriture est légèrement plus lente (mais peu importe, tout est en RAM), en revanche la lecture est réellement plus rapide.

SAP Hana est destiné au Big Data, aux analyses, à la prédiction de données…. A l’informatique décisionnelle en générale.

SAP Lumira

SAP Lumira

SAP Lumira est un logiciel d’analyse visuelle des données. Capable de se connecter à toutes sortes de données (pilotes ODBC, JDBC, excel, CSV, XML…), il offre une surcouche sur les données afin de pouvoir les manipuler très simplement.

Basé sur SAP Hana, Lumira permet la manipulation de données conséquentes par un utilisateur non technicien. Le logiciel fonctionne dans un environnement de glisser-déposer.

Voici des exemples d’utilisations de SAP Lumira, avec les données de l’OPEN DATA de la ville de Paris, il s’agit de la répartition des parking privés dans la ville.

lumira_screen1 lumira_screen2 lumira_screen3

SAP Lumira fonctionne aussi en mode serveur et en mode cloud. Le mode serveur est auto hébergé sur votre réseau local. Lumira Cloud est hébergé par SAP.

lumira cloud

downloadSAP Lumira est téléchargeable ici gratuitement, en version d’évaluation de 30 jours.

Déroulement – deuxième jour

Le deuxième jour est entièrement consacré au travail en équipe. Nous avons une problématique, nous connaissons les produits SAP à utiliser, au travail !

Il faut présenter un projet un peu fou, mais crédible. Accompagné d’un business plan et d’un business model, le projet doit plaire au jury en 7 minutes ! Nous sommes toujours accompagnés de coachs, d’experts techniques sur les produits SAP et d’experts commerciaux et business intelligence également.

Les étudiants viennent de plusieurs horizons, certains sont sur de la technique, d’autres sur de l’informatique décisionnelle. Selon un coach : « la différence fait la différence ». Comprenez qu’une équipe hétérogène a ses chances.

Mon équipe a imaginé une application mobile de recherche de parking privé au sein de Paris. Une brève étude de marché a été réalisée avec SAP Lumira, les données Open Data de la ville de Paris y ont été analysées. Un business plan et un business model ont été présentés, ainsi qu’une maquette de solution technique. Cette solution fonctionne avec SAP Hana à des fins de traitement de données en temps réel.

Nous avons gagné le challenge !

Equipe SAP Innojam TFRICHETDe gauche à droite : Lingxue, Raoudha, Dan, Moi-même, Franck, Kévin, Yiyun

Au final

Ces deux jours d’immersion sont intenses, et on l’en ressort la tête pleine d’idées. N’ayant pas pris le temps de me documenter à propos de l’Innojam, je m’attendais à une démonstration « basique » des produits. J’ai d’abord été surpris, puis conquis.

Ce genre d’événement change du conventionnel. J’ai aimé l’ambiance de travail, le coaching, et le côté international de l’Innojam. J’ai en revanche eu quelques réticences au Design Thinking avant d’en comprendre le sens et l’utilité.

Pour conclure, c’est un bon souvenir. A refaire !

SAP Innojam Goodies TFRICHET

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Êtes-vous humain ? *